jeudi 29 décembre 2016

#Onceaweek 0017 by HENRI-BERNARD MUSSO (FRENCH TOUCH)


La French Touch, âge d'or de l'électro à la française, a le vent en poupe depuis qu'Arte lui a consacré un webdoc. HBM entend bien y mettre son grain d'encre et démêler les fins mots de ce mythe... Cet iconoclaste de papier glaçant, terreur des scribouillards ultra-médiatiques et auquel les écrivaillons en manque de reconnaissance délivrent un véritable culte occulte, viendra de temps à autre nous apporter ses lumières musicales et nous parler d'autres choses si ça l'enchante. Chantre de son bon goût et des mauvaises manières, HBM a la plume acérée: les gouttes d'encre peuvent tomber! 

Le mix:



« UNE TOUCHE FRANÇAISE »

Rencontre explosive avec LAURENT GARNIER (Le Boss)


Merci infiniment à Nicolas Godin (AIR)


Onze heure zéro quatre du matin. Paris.
Le café de Flore était bondé. J'y étais un peu chez moi. Assis au fond, Nicolas Godin et moi-même conversions du talent indéniable de Glenn Gould. Nicolas, j'adorais ce prénom, m'évoqua ensuite rapidement la future tournée de son groupe AIR au Japon. J'avais pris un café torréfié bio, lui une Leffe. Je venais de finir la conclusion d'une chronique maligne pour Le Figaro Madame sur Schopenhauer et sa critique métaphysique des femmes. J'avais mis le paquet, comme d'habitude. Mon texte me semblait juste et limpide. Je lui lu. Nicolas sourit d'instinct. Son portable sonna, crachant une musique techno qui me frappa instantanément les tympans. Bizarrement j'aimais bien.


- C'est "Crispy Bacon" de Lolo Garnier me dit-il, une référence pour notre mouvement.
- Quel mouvement, demandai-je.
- La French Touch Henri-Bernard, la French Touch!
- La?
- La French Touch, les années 90 en France, la house music de chez nous, Daft Punk, Jean-Benoit et moi, les copains de F Com... Comment te dire ?
- Daft Punk, je connais. Arielle en écoute quand elle fait du stretching dans le salon. Parfois je lui lis mes textes en musique, mais je crois que ça l'énerve.
- Ça t'intéresse ce que je te raconte ?
- Tout m'intéresse, même la musique celtique, imagine. Le privilège de mon âge et de ma curiosité intellectuelle.
- Suis-moi alors! On va passer voir le boss!


Une demi-heure de taxi plus tard, nous avions changé de décor. En sous-sol, dans la pénombre, nous étions lui et moi au comptoir d'un club techno parisien. Le Palace était désert. Le son était démentiel, puissant, prenant, fort, très fort... Dans une sorte de cage à hamster en hauteur, un quadragénaire était penché comme un vieillard possédé, casque sur la tête, tout sourire, et balançait des musiques électroniques qui faisaient trembler les murs. Je n'étais pas du tout dans mon élément mais je ne détestais pas l'expérience. Je suis un homme d'expérience, de terrain et de lutte. Nicolas et le DJ se faisaient des signes de main. J'étais un peu perdu. Les codes m'échappaient.

- Il assure non?
- Sûrement répondis-je! C’est fort, non ?
- Non! Tu vois, ça c'est le copain de St Germain. Avant, Laurent a passé un de ces titres. Écoute, là c'est Daft! T'as toute la French dans son mix. 20 piges en arrière mec, 20... Etienne, Dimitri, Stardust, Simian... Nous, on était moins techno avec J-B. On a jamais su trop faire.


Vingt minutes de techno plus tard, mes oreilles commençant tout juste à s'habituer, je fis la connaissance de Laurent Garnier. Un sacré personnage. Un ancien forain né en 1966, ça ne s'invente pas. Il me parle de son expérience londonienne, de la house de Détroit, des clubs, des raves party, de ses soirées solitaires avec ses disques, de sa victoire de la musique de 1998. Il se marre. Cet homme est possédé, passionnant. Il est inarrêtable quand il s'agit de musique. Il en a fait un livre, Electrochoc, qu'il me dédicace. Je lui pose évidement la question qui me taraude depuis le départ.


- Monsieur Garnier, qu'est ce que la FRENCH TOUCH? Un mouvement? Un concept?


Et là, il part, il parle avec sagesse des années 90, des albums Boulevard, Homework, Pansoul, de funk, de disco, de samples, de trip hop, il rit, fume, balance des anecdotes mémorables sur son milieu, sur les labels, des flots continus d'informations... Justice, Etienne de Crécy, Dj Cam, Snooze, Gregory... Il me donne envie de me pencher sur ce mouvement, le bougre... Cette touche française comme il le répète, m'a l'air presque aussi passionnante qu'un voyage philosophico-humanitaire. J'ai qu'une envie, rentrer chez moi et me gaver de sons techno.

Je retiendrai du personnage sa bonhomie, sa patience, sa curiosité, son discours calme et précis, sa passion toujours aussi dévorante après 30 ans pour la musique électronique. Laurent me parla pendant des heures. Je sortis à 18h du club, il faisait nuit, j'étais heureux, ailleurs, comblé, curieux...


Une fois à Neuilly, j'allumai mon Mac, et fit tourner Deezer jusqu'à 2 heures du matin. Arielle était en Argentine, ou au Mexique, qu'importe... Je bouffais de la FRENCH TOUCH encore et encore... Je m'endormis sur mon kingsize, tout habillé, une fois le livre de Laurent terminé... Une journée extraordinaire.


Laurent Garnier est le Jean-Jacques Perrey 3.0 de la nouvelle ère techno française, et le boss de la musique électronique en France. Une encyclopédie sur deux jambes, un être passionnant et passionné.


Ce mix à la sauce hexagonale sur le blog Free&Legal est pour vous.


Mon plaisir deviendra le vôtre, je l'espère. Ne me remerciez pas, remerciez Laurent et la mouvement FRENCH TOUCH, même si mon humanisme et ma plume montre ma dévotion à votre égard chers lecteurs. Tout comme Nicolas et Monsieur GARNIER, je suis une chance, un mélomane, profitez-en, et ruez-vous sur les galettes des années 90 estampillés FRENCH TOUCH. Vous ne serez pas déçus.

Littéralement, philosophiquement et musicalement.


HBM, philosophe, reporter et bloggeur militant.

La playlist:
1. ST GERMAIN - Rose Rouge / So Flute
by Joris Voorn - Mozambo - Mister T. & Christo Pechlivanidis
2. ETIENNE DE CRECY - Prix Choc
by Loxxo
3. AIR - Le Soleil Est Près De Moi / Casanova 70 / Sexy Boy
by Foxworthy - Johnny Cached - Clifford - Sharam Jey
4. STARDUST - Music Sounds Better With You
by Juan Laya & Jorge Montiel - High Hoops - Mozambo - Zanski
5. LAURENT GARNIER - Crispy Bacon / The Man With The Red Face
by Noberto - Matias Chilano - Patrick Olmo
6. MR. OIZO - Flat Beat
by Bassminister - Monner
7. DAFT PUNK - Da Funk / Rollin' & Scratchin' / Burnin' / Around The World
by Benson Black & Alias - Tayreeb - FTH - Dj Furax - Gustavo Nobrega - Richard Earnshaw & Mike Scot
Bonus track: JUSTICE x SIMIAN - We Are Your Friend
by Dj Getdown



HENRI-BERNARD MUSSO

mardi 27 décembre 2016

Worldwide Airlines - Flight009: Destination Vlad (Radio Krimi)


Worldwide Airlines c'est le show mensuel de Free&Legal sur les ondes hautes perchées (elle est basée à Chamonix) de Radio Krimi où la musique nous fait voyager, avec plus ou moins de turbulences, aux quatre coins du globe. Plus ou moins chaque dernier dimanche du mois sur radiokrimi.com.

Pour ce dernier épisode de l'année 2016 on a décidé de vous parler d'un de ces labels qu'on suit assidûment mais auquel on n'a pas accordé jusqu'ici la place qu'il méritait sur ce blog: VLAD! Depuis le port de Saint-Nazaire, Romain Pierre et ses "Vladistes" s'offrent aux quatre vents de la globalisation des beats, pour une musique métissée qui fout en l'air les étiquettes du genre et de l'origine.

Le mix:


L'interview de Romain Pierre, boss de VLAD:

Vlad-onymes!

- Tout d’abord vous êtes qui, vous êtes où, vous faites quoi, depuis quand ?
Nous sommes un label et éditeur indépendant de ghetto folk, historiquement basé à Saint-Herblain (44) mais avec des artistes d'un peu partout, de Toulouse à Rennes, en passant par la région Parisienne, le Nord, mais aussi la Hongrie et la Serbie.

- Vlad pour Vladivostok, mais encore ?
Oui, le nom du label vient tout simplement du nom du groupe de punk Vladivostok qui a été à l'origine de sa création vers 2006.


Vlad...

- Et ce petit personnage qui vous sert de logo, c’est quoi ?
Il est tiré du troisième album de Vladivostok (Carnaval Illégal, 2009) et est signé FlexibleGraphisme.

- Musique du monde, global beats, ghetto folk… c’est quel genre la musique de Vlad ?
Au début, on était un label de punk ; puis on a découvert les boîtes à rythmes, puis on a fini par réussir à sortir de notre trou et à voyager un peu. Le terme ghetto folk est à prendre dans les deux sens : 1) musique du monde bricolée et global beats, 2) folklore du ghetto et culture périurbaine.
Un blog dédié (ghettofolk.com) est en train de se monter pour développer ces thèmes.

- En tout cas ce n’est pas de la musique industrielle, c’est ça ?
Non, nous sommes des artisans, et si la musique que nous faisons ne nous faisait pas vivre, nous la ferions quand même. C'est toute la différence. Nous avons souvent l'occasion d'expliquer ce que nous appelons musique industrielle en décryptant l'actualité des musiques actuelles, les évolutions de la législation sur les droits d'auteur dans le cadre de la révolution numérique, ou encore le positionnement des GAFA sur notre secteur.

- Peut-on vous considérer comme des militants de la musique ?
En toute humilité, nous essayons de défendre notre posture et de faire entendre une autre façon de faire de la musique. Ce qui est déjà beaucoup car lorsqu'on débute dans le milieu, le réflexe est de faire comme les stars. La plupart du temps, cette méthode mène à de la frustration. Nous proposons simplement d'expliquer comment nous faisons les choses ; libre à chacun de se positionner en fonction de ses idéaux, ses rêves, ses moyens.

Astiqueur de bombes cuivrées


- Vous les dénichez où les artistes que vous signez ?
Au début, nous allions chercher les artistes nous-mêmes, en essayant de leur proposer des solutions de distribution, des deals de prods ou même de simples échanges de dates. Depuis quelques temps, nous avons déjà beaucoup de travail avec les demandes spontanées que nous recevons et les nouvelles sorties d'artistes avec lesquels nous avons déjà travaillé.

- La signature dont vous êtes le plus fiers ?
Nous produisons actuellement le premier album du quatuor tzigano-rital Aälma Dili. En plus d'être de super musiciens, ce sont des amis, et c'est notre plus gros engagement à ce jour envers un groupe, aussi bien en terme de durée (plus de cinq ans) que d'investissement financier.


Aalma Dili > Rihanna

- Vos souhaits de signatures les plus fous ?
On n'a pas trop l'habitude de signer des noms, il faudrait pouvoir écouter d'abord. Si tu me proposes de signer un album pourri de Rihanna, je prends pas. Si tu me proposes un super album d'un mec qui a 13 likes sur FB, je prends.

- Quel rapport entretenez-vous avec le « free download » ?
A chaque release, nous offrons un ou deux titres pour ceux qui n'ont pas envie de payer pour notre musique. Ce n'est pas tellement une posture militante : après tout nous sommes un label, notre but est tout de même de proposer de la bonne musique et si possible d'essayer de faire rentrer un peu d'argent pour ne pas être contraints de prendre un travail alimentaire à côté de nos activités musicales - ce qui les limiterait drastiquement, nous avons pu le vérifier pendant des années.
  
Parfois, le plus fervents défenseurs du tout-gratuit sont les artistes industriels. Ils sont tellement super-connus car super-diffusés qu'ils ont tout à gagner dans une logique de gratuité. Les gens finissent par oublier qu'il y a autre chose que Coldplay et Kendji Girac dans la vie. Mais pour des artistes auto-diffusés comme nous, ce n'est pas forcément le meilleur calcul. D'ailleurs, une bonne partie de notre public est tout à fait disposée à nous donner 3 ou 4€ de temps en temps.

Certains jours, je me dis qu'on devrait tout mettre en free download. D'autres jours je me dis qu'on devrait ne rien mettre en free et réserver nos sorties à un club restreint de gens contre une adhésion à 20€ par an.

- Vous conseillez dans l’un des billets de votre blog de ne pas offrir de disque du label à quelqu’un qui ne vous aurait pas vu sur scène. Vous pouvez nous expliquer pourquoi ?
C'était un article un peu troll en période de Noël: c'est toujours difficile d'offrir un disque (ou tout autre bien culturel) à quelqu'un, sauf quand on est certain des goûts du destinataire. Notre musique à nous est assez typée, l'offrir à quelqu'un comme ça de manière abrupte peut surprendre. A l'inverse, vous ne risquez pas grand-chose en offrant l'album de Stromae ou le dernier Marc Lévy, car ce sont des biens culturels industriels, donc conçus pour plaire au plus grand nombre.


Les Pères Noëls sont des ordures!

- Quel est votre plan secret pour partir à la conquête du monde et avoir le gros stand au WoMex ?
Je vais livrer ici quelques secrets industriels. Nous avons financé le lancement du label et les premières signatures uniquement avec l'argent des concerts des artistes à l'origine de l'aventure. Depuis 2012, nous sommes éditeur, ce qui implique que nous percevons des droits de la part de la Sacem pour notre travail d'accompagnement, de management et de pré-production autour des artistes. La prochaine étape est de parvenir à produire d'autres albums aussi ambitieux que celui d'Aälma Dili dont j'ai parlé plus haut, et ainsi de demander des subventions aux sociétés civiles partenaires (Sacem, SPPF, FCM, ADAMI...).
Il y a 10 ans, nous étions très fiers de ne pas percevoir de subventions publiques. Cela nous garantissait une indépendance artistique et une liberté de mouvement. C'est très concret : un de nos partenaires publics nous a récemment retiré son soutien au prétexte que nous ne travaillions pas suffisamment avec les artistes locaux. Et effectivement, au fil des ans, nous nous sommes trouvés plus d'amis à Paris, Lille ou Budapest que dans notre région d'origine.
Aujourd'hui, nous avons un objectif extrêmement audacieux, puisque nous voulons nous introduire dans les playlists FM, les médias spécialisés, les gros blogs prescripteurs. Et nous n'y parviendrons pas tous seuls.
Et pour avoir un gros stand au Womex, il suffit de se cotiser pour arriver à sortir 1000 euros.

Vlad est passé par ici, il repassera par là!





- Des nouveautés à annoncer pour 2017 ? 
Côté bizness, nous travaillons sur une offre artisanale de production de vinyles d'ici à l'été. Nous avons également lancé une association de préfiguration autour de la formulation d'une offre de data mining appliquée aux industries culturelles et créatives: assomicroscope.eu. Rejoignez-nous si vous avez des compétences data à mettre au service de la création.


Côté musique, les premiers albums d'Aälma Dili, Asa-i-Viata, EZPZ, La Dinamitaaa, Kontrol Teknik, mais aussi le troisième album de Tactical Groove Orbit, et pleins de nouveaux venus: Baltic Balkan (Lituanie), Will Villa (Colombie), Dragos Ivancea (Roumanie), Kosta Kostov (Bulgarie)...

Sampleur et sans reproche!

La playlist:
001. Boris Viande - Acestea Vor Doza-Saz Club Remix
002. Sauvage FM x Buraka Som Sistema - Zouk Flute - Cumbia Cover
003. Boris Viande - Viens dans la piscine
004. Slobodan Experiment - Hora Di Petrosnitza
005. Flying Pooh - Meecztow Revolution (Boris Viande Eastern Zouk Cover)
006. Kosta Kostov - Svetlinata feat. Katya T. (Boris Viande Surf Remix)
007. Soviet Suprem - Turbo Tito (Boris Viande Moombahton Remix)
008. Gypsetters - C'est comme ça (Les Rita Mitsouko Cover)
009. Slobodan Experiment - MB100 Kolo
010. Aälma Dili - Ciuleandra
011. Kosta Kostov - Hasrat feat. Manushan (Cayetano Remix)
012. Kosta Kostov - Hasrat feat. Manushan (SuPerPendeJoS Remix)
013. Sauvage FM & Szam Varadino - Cumbia Tierrabomba
014. Ferro Gaita - Kultura Nos Terra (Sauvage FM Zouk Bass Remix)
015. Alek et Les Japonaises - Tarjeta de Fidelizacion
016. Otava Yo - Kamarinskaia (Boris Viande Celtic Remix)
017. Marabout Orkestra - L'Affreux Beat
018. Slobodan Experiment - Alunelul (Boris Viande Swing Remix)
019. Sidi Wacho - Con Sabor
020. Sauvage FM - Gnawaxinha
021. Sauvage FM x Shaggy x Doctor P - BoombaSick
022. Vladivostok - Vraiment pas sympa



samedi 24 décembre 2016

CoupDeProjo: Jaune - Jaune


Les CoupDeProjo ce sont des chroniques courtes et chocs sur des trucs qui nous mettent des claques! Toujours en free download ou presque.

La Souterraine, vous commencez à connaître. Si vous êtes un suiveur attentif de Free&Legal vous savez tout le bien qu'on pense d'eux et êtes témoins des nombreux posts sur FB ou titres playlistés dans les #onceamonth de ces ultras de la chanson francophones. Si vous arrivés ici par hasard, vous avez peut être croisé ce nom underground dans les pages de Libé ou des Inrocks qui comme tout être normalement constitué prennent leur pieds à chacune des sorties de La Souterraine... si vous portez plutôt à droite, même Slate en a parlé en posant une question dont la réponse semble aujourd'hui une évidence: "La Souterraine, nouveau modèle de la chanson française?". 


Depuis 2 ans, la nébuleuse Souterraine - ne l'appelez pas label, ça l'horripile - qui se confond avec Mostla, Almost et quelques autres appellations d'origines incontrôlées, s'est imposée comme la référence suprême de la chanson francophone de qualité. Parfois incongrues, souvent pointues, toujours bienvenues, les sorties hebdomadaires enrichissent le paysage musical molièriste et n'en finissent pas de nous ravir les oreilles. Parmi nos récents coups de foudre, c'est bien au-delà du coup de cœur, citons Maud Octallin, Night Riders, Les Vilards, Institut, Le Manque ou Alligator... De toutes manières, on pourrait égrainer tous les artistes défendus par La Souterraine car depuis qu'ils ont mis en avant deux sorties de nos chouchous Baron Rétif & Concepcion Pérez on est éternellement reconnaissant et viscéralement attaché à cette maison troglodyte du bon goût! Tantôt en albums-tape, tantôt en (Semi-)compilations, La Souterraine explore les profondeurs de la chanson pour lui redonner ses lettres chevaleresques en sortant des sentiers rabattus pour porter à la lumière les étoiles qu'on espère pas filantes du véritable renouveau français. Osons la comparaison: Benjamin Caschera et Laurent Bajon, les deux têtes chercheuses et pensantes de ce projet f(l)ou, sont les Pascal Sevran du XXIème siècle, la naphtaline en moins, le bon goût en plus! #LaFranceAuxChansons



L'artiste qui nous intéresse aujourd'hui c'est Jaune et son album éponyme, fraîchement sortie, qui bénéficie d'une belle édition sur vinyle blanc. Pas grand chose à dire sur le bonhomme qu'on découvre (c'est le principe de La Souterraine, CQFD) et qui n'est pas très bavard sur son parcours. On peut simplement dire qu'il est batteur, vidéaste, membre de Tahiti Boy & The Palmtree Family et de quelques autres groupes électro pop, pote avec Judah Warsky - auteur de la chanson "Blessure de l'ego" qui ouvre l'album - et que Jean Thévenin aka Jaune puise ses influences dans une grande variété de genres, comme le laisse penser sa sélection pour Funk You Dear: pop déglinguée, folk enfumé, boucles saoulées, sauces latines épicées, orchestrations cuivrées mal léchées, et j'en passe sûrement... En mixant tout ça et en apportant une bonne dose de (post)-funk 80's avec des petits claviers délicieux, Jaune donne une identité toute particulière à son projet, nous plongeant dans un univers cotonneux, arc-en-ciel, un brin naïf, très délicat, parfois fragile, toujours efficace...


Comment ne pas succombez aux premiers titres, au potentiel tubesque déjà repéré par FiP ou Inter, nous plongeant d'abord dans un univers humide fait de Plancton interstellaire, nourriture de l'amour, de Blessure de l'Ego faisant office de baume anti-douleur apaisant, d'une virée dans la jungle électronique de Calais en passant par une visite vers le futur du Quai Branly, alors que Les Courants contraires nous poussent dans un Élan ténébreux à nous démembrer sur une piste de danse un poil étrange, refuge aux odeurs de transpiration suspendue à un fil dans un vide abyssal. La Souterraine croit tellement en son poulain qu'elle l'autorise, ô sacrilège!, à un titre anglophone sur Season! Inévitablement on pense à Etienne Daho, Christophe, Michel Polnareff, Alain Chamfort et un peu à Brigitte Fontaine... on ne peut que souhaiter le même succès à Jaune qu'on laisse cependant briller de sa propre lumière et qui est avant tout à découvrir pour lui-même...

Pour conclure, soyez curieux, supportez La Souterraine et ses poulains et surtout, achetez des disques! 

 LA SOUTERRAINE

jeudi 22 décembre 2016

#Onceaweek 0016 by La Fabrock



Je laisse le fabuleux Fab, un des commentateurs les plus assidus des #onceamonth -respect- et recordman des écoutes dans sa catégorie, présenter tout seul son joli bordel: "La Fabrock c'est une émission hebdromadaire (une seule bosse, celle de la musique) d'une heure qui s'écoute à cheval, en vélo, sur Internet ou sur Radio 666 (99.1 sur Caen et sa région). C’est tous les jeudis et c’est un sacré bordel. Rends-toi compte par toi-même! Curiosité, éclectisme, putes, cokes et cornichons sont les maitres-mots de cette émission unique en son genre dans laquelle on peut entendre Bach forniquer avec Run The Jewels, Aphex Twin galocher Napalm Death, Lil Wayne faire du pied à Claude François et Daft Punk draguer Milène Farmer. Pas de bon ou de mauvais goût, juste du frais, des fruits, du free, du légal et le goût des choses bien faites. Et des sardines!" Il fait envie hein!?! et bien jetez-vous sur son #onceaweek, le 4è, tendance groove classe et bouillant, vous ne serez pas déçu!

Viens bébé, allume mon feu et qu’importe ce qu’on en dise! Tu es une femme du ghetto, je suis un homme à 24 carats épris de Justice et apte à rédiger toutes les lettres d’amour qui nous garderons éternellement jeunes, toi et moi.

Le mix de La Fabrock:


La playlist:
Un morceau classique interprété par la papesse de la soul Etta James et dynamité par JR.

Il y a beaucoup de jeunes artistes qui proposent des remixs contemporains de trucs sévèrement funky sur soundcloud.

Quoi de plus jouissif qu'un morceau connu pour avoir été samplé et savamment remixé dans le respect de sa pleine funkitude ?

Depuis sa collaboration avec Marc Ronson, Bruno Mars est en feu : il a trouvé la recette pour des chansons riches et jouissives alors quand ça téléscope en classique du Hip-hop, on en reprend!

Do the D.A.N.C.E

Fastback est un producteur parisien qui se distingue par ses choix de remix et une approche très cut-up et funky. Il a une place qui l'attend chez Ed Banger juste entre Breakbot et Justice.

7. Metro Boomin - Forever Young #apprendreaswimer #leproducteurquetoutlemondesarrache
Metro Boomin c'est le producteur légendaire du Sud des États-Unis, maintes fois sollicité par Gucci Mane, il est en train d'exploser comme en témoigne sa sélection pour les singles du magazine américain SWIM.

8. Cassie - Me & U (Unravel Remix) #toietmoidanslemêmebermuda
Un classique du RnB des années 2000 remixé en mode sirupeux vaporwave pour les lendemains de soirée difficiles mais câlins.

 La FabRock
 

lundi 19 décembre 2016

CoupDeProjo: Eklips - #B4Lips


Les CoupDeProjo ce sont des chroniques courtes et chocs sur des trucs qui nous mettent des claques! Toujours en free download ou presque.

Eklips, tout le monde a ce nom à la bouche depuis quelques mois, alors que lui, le Bourguignon, il a tout le monde du rap dans la bouche. Tombé dedans dès le plus jeune âge, Eklips fait du beat box et le fait très bien, il a même un incroyable talent (il a fait une apparition sur M6 en 2011 - blague à part il a établi un record d'élocution, établi au nez et aux lèvres d'Eminem,  avec 105 mots en 16 secondes!). Passé maître dans l'art de l'imitation du flow des MCs les plus célèbres, d'Akhenaton à Xzibit pour faire simple et court, Eklips peut se permettre tous les featurings qu'il veut sans débourser un centime! Si c'est sur scène que le showman fait montre de tout son talent (il a accompagné NTM sur scène à Bercy et fait plusieurs fois le tour du monde), il pose aussi ses mots et ses voix sur galette: d'abord au sein du groupe Le Remède puis en solo, avec déjà un album Monster (2014) et une bonne poignée de singles. Mais c'est avec des vidéos qu'Eklips s'est définitivement fait un nom dans le game et ce n'est pas avec ce qui arrive maintenant qu'il risque d'être détrôné! Avec près de 50 millions de vues (!) la prestation vertigineuse d'Eklips qui raconte l'histoire du hip hop en 4 minutes avec comme unique artifice ses cordes vocales est devenue virale, et pour une fois on peut dire que cette viralité youtubesque est méritée!





Ce qui nous intéresse aujourd'hui c'est l'amuse-bouche #B4Lips prélude de 3 titres explosifs au prochain album d'Eklips qui sortira au début de l'année prochaine sur le label Radio Krimi. Démarrage très méchant avec une version complètement folle du Thriller de Michael Jackson à réveiller les morts-vivants un soir de réveillon! Ce Move Your Lips, exercice d'aérobic buccal est à classer sans conteste dans le top des hommages au King of Pop... on vous avait dit que ça y allait fort dès le début, hein. Pause jazzy cool (l'ombre de Stanley Clarke plane) et grosse tendresse technique pour le 2è titre, intitulé Voice In The Hood, qui donne une irrésistible envie d'aller cueillir des champignons dans les sous-bois un matin brumeux d'automne ou, pour coller à la saison, de se balader dans les rues illuminées, enneigées et un peu désertées d'une station de sport d'hiver un soir de ciel étoilé... Le plus groove pour la fin? Eklips et Krimi ont pensé à votre réveillon avec cet egotrip chic qui devrait faire remuer vos fesses et vos lèvres jusqu'au petit matin...Freak Out



Pour tout vous dire quand Radio Krimi nous a parlé de cette nouvelle signature, on s'est un peu demandé d'où sortait ce garçon dont il nous disait tant de bien...(bon en fait c'est un copain du boss, ils officiaient tous les deux dans Le Remède). C'est-à-dire que question beatbox on en était resté au mythique All I Know de Rahzel et qu'à part deux trois sons chopés dans la sphère free&legal on était pas trop au jus de l'évolution de cette scène. Voilà l'erreur réparée et on n'en peut déjà plus d'attendre la sortie de l'album d'Eklips prévu courant 2017! Faites tourner et n'oubliez pas de supporter les artistes et les labels qui offrent leur musique en achetant leurs disques! 



EKLIPS

jeudi 15 décembre 2016

#Onceaweek 0015 by DJ NOWO


Si ce n'est elle c'est donc son frère! Après Miss Prebo voici le frangin de la belle, qui officie aussi sur Radio Krimi, c'est lui le côté technique du show, on est très heureux de vous présenter Dj Nowo pour ce 15è épisode des #onceaweek! Un goût sûr, éclectique, exotique, un brin magique...tout ce qu'on aime dans #onceaweek ; il faut dire qu'il est tombé dedans tout petit, avec la ritournelle entêtante d'une boîte à musique qui a fait que depuis il a des "Raindrops keep falling on his head"...

Merci a Free and Legal pour cette invitation . . . Je vous propose un parcours  à travers le bush Australien, la jungle urbaine, les forêts d’orient, d’Afrique . . . Merci à Sabrina, voix de la présentation de ce mix . . . Merci à Véro . . .

Le mix de Dj Nowo:


La playlist:
1. Epkitan - Bal-Bala
2. Frenic - Keep On
3. Gaye Su Akyol - Cehennem Meyhanesi  - Red Axes and O. Behr Edit
4. De Franck's Band - Do Your Own Thing - Déni Shain Remix
5. Sabo & Zeb feat Nappy G - Jump*                       
6. Francis Bebey - Forest Nativity -Red Axes Edit
7. Geju - Termopses



DJ NOWO

mardi 13 décembre 2016

Dans les bacs du bar@disques #15


Les chroniques du bar@disques, 15è, avec un bel essai aux accents sudam! Disquaire itinérant sur Nantes et ailleurs, Christian tient sa baraque à bacs comme on tient une bonne cave: plaisirs variés, connaissance des produits, amour des artistes, don du récit. Sur le marché de Talensac, à l'Alter Café, sur Discogs ou partout où peuvent le porter les bonnes ondes musicales, il fera rougir de plaisir les diamants de vos platines!

Lorsque Robert Luis fonde Tru Thoughts en 1999, il envisage pleinement le label comme le reflet de ses goûts musicaux très éclectiques, allant du grime au easy listening en passant par le jazz. En véritable défricheur et dénicheur de talents, il est en permanence et depuis maintenant plus de quinze ans en perpétuelle recherche, écoutant attentivement toutes les démos qu’on lui envoie, fouillant sans relâche Bandcamp ou déléguant même à certains artistes comme Quantic, le soin de débusquer de nouvelles signatures. Devenu une référence toujours pertinente, Tru Thoughts, à l’instar de Mo Wax ou Ninja Tune, est un genre en soi, davantage défini par l’identité du label lui-même que par la musique qu’il peut sortir. En bon capitaine, Robert Luis compile chaque année les sorties marquantes dans une série baptisée Shapes. L’édition 2013 est dispo en 2LP+2CD dans les bacs du bar.


Comme un bonheur n'arrive jamais seul, notre collaboration avec Le bar@disques va vous permettre, à vous lecteurs assidus (ou occasionnels, du coup ça fonctionne aussi) du blog, de bénéficier d'une remise exceptionnelle de 20% sur votre première commande passée auprès de ce cher Christian. Pour cela, rien de plus simple: utiliser le code promo "BAD16" et mentionner Free&Legal au moment de passer à la caisse (faites le par message privé si c'est sur Facebook, merci d'avance).
Le bar@disques




dimanche 11 décembre 2016

ZicLessons by D.O.M - S01E05: Et la femme créa le Blues classique


D.O.M, c'est un collègue. Il est tellement fou de musique qu'il s'en engagé dans le sacerdoce de la transmission de son savoir auprès de petites têtes blondes, rousses ou brunes qui ont parfois d'autres idées derrière la tête et d'autres codes dans les oreilles...et pourtant, ils ressortent d'une expérience de 4 ans, à raison d'une heure par semaine, transformés par la découverte de Pendericki mashupé avec une scène de Gen d'Hiroshima, des subtilités de la musique répétitive de Steve Reich à travers une pub TicTac (tu craques) ou la reconstruction du mythe de la Marseillaise via Rocé... sans oublier les interventions de beatboxer, de dj conférencier, l'orchestre du collège, la chorale, j'en passe et des meilleurs! Cette passion, DOM a décidé de la partager avec vous dans une série de courts cours sur les grandes et petites histoires de la musique...

ZICLESSONS
SAISON 1: LE BLUES

ÉPISODE 5: Et la femme créa le Blues classique

Previously in ZicLessons: Après s'être constitué dans les campagnes sudistes, le Blues fait ses gammes et s'installe dans les grandes métropoles du nord américain...

http://www.sceneario.com/expositions-salons/exposition-le-demon-du-bluesfestival-d-angouleme-314.html


Le Blues classique est associé d'une part au développement de la pratique instrumentale chez les Noirs, mais aussi à l'apparition du chanteur de blues professionnel notamment dans les troupes de théâtre ambulantes, les troupes noires de baladins (les minstrels: les Georgia Minstrels, les Pringle Minstrels, les Mc Cabe and Young Minstrels). Pour finir, cette professionnalisation permet au blues et au jazz d'être diffusés sur le continent américain, mais aussi en Europe grâce aux tournées.

 
Le blues classique est la première musique noire jouée pour le divertissement, donnant l'impression au Noir d'appartenir à la société. La professionnalisation permet également à la femme de sortir de l'anonymat comme Bessie Smith, Gertrude Ma Rainey, Clara Smith, Trixie Smith, Ida Cox, Sara Martin, Chippie Hill, Sippie Wallace.



1914 est marqué d'une part par le début de la Grande Guerre en Europe et d'autre part par l'exode massif des Noirs vers les grandes villes du nord: New York, Chicago, Detroit, Philadelphie, Washington, mais aussi Los Angeles. Pour le Noir, le Nord est la Terre Promise, le Jourdain par ses grandes villes industrielles de cette 1ère nation industrielle au monde, promesse d'un emploi meilleur, à l'opposé du Sud avec ses lois répressives et ségrégationnistes et surtout le lieu du « crime »!

La référence à la société Ford et de ses produits paraît évidente: première entreprise à engager des Noirs en grand nombre, synonyme de toutes les facilités que peut offrir le Nord.

 
Cette vague migratoire coïncide avec le développement de l'industrie du disque et de cette envie d'écouter de la musique et du blues par la filière des disques « raciaux » ou service de produits spéciaux ; une forme de reconnaissance par l'Amérique du Noir dans la société et une nouvelle image du Noir, le Noir consommateur.

Une femme enregistre le premier disque de blues: Mamie Smith, plus proche du music-hall que du blues, ouvre l'ère des disques raciaux avec la maison de disque Okeh avec l'enregistrement de Crazy Blues de Perry Bradford. Elle aura enregistré également deux titres dont That Thing Called Love toujours composé par Perry Bradford, un certain 14 février 1920 qui marquera le début de l'Âge du Jazz.



Mais le jazz existe déjà depuis 1917 avec les premiers disques et les premiers Jazz Band. On pense notamment à l'orchestre blanc, The Original Dixieland Jazz Band et son Livery Stable Blues ou à Paul Whiteman et son orchestre, surnommé le Roi du Jazz. Le jazz existe donc dans le courant dominant sans la moindre face noire !

Pour finir sur le blues classique, on ne peut qu'évoquer Victoria Spivey, chanteuse renommée de la période postclassique des disques raciaux avec le titre Black Snake Blues.





D.O.M
à suivre...


jeudi 8 décembre 2016

#Onceaweek 0014 by JOHNNY BOUNTARD


Bienvenue au nouveau dirait Corbier! Pour ce 14è épisode de #onceaweek (7 titres en free download mixés et présentés par un invité)la famille s'agrandit avec l'arrivée de Johnny Bountard, frère pétard nancéien (comme Madame La Baronne) et animateur de L'Ouïe Gourmande (tout un programme) sur Radio Graffity. Introduit par La Fabrock, on est heureux d'accueillir ici cet épicurien du son qui aime chiner la pépite musicale (au chocolat) autant que tremper la chemise dans un club chaud bouillant après une journée de free ride. Bienvenue à bord cap'taine Zissou!  

Le lundi ta semaine commence souvent dans le dur, dur comme un bon gros Hip Hop. Triplette de MC, DJ et autres Beatmaker de talent, éventail de saveur fumante pour te faire tenir jusqu’au mercredi soir!!! Le Jeudi, on se détend directe, direction le Ghana. Le lendemain, le week-end et le monde t’ouvrent les bras!!! Plus qu’à te laisser porter par un groove Chicago-Montréalais suivi de la fièvre d’un grand classique venu tout droit d'Istanbul (avec un tout petit crochet par la Norvège, Ediiit). Le Dimanche place à la réflexion, Les Vilars et La Souterraine ont peut-être une idée!

Le mix de Johnny Bountard:


La playlist:
01. Serge Reggiani - Enivrez-vous - Gramophiles Edit (Intro)
02. L’Orange & Mr Lif - The Scribe feat. Akrobatik & DJ QBert
03. AllttA (20syl & Mr. J. Medeiros) - Connery
04. Awon & Phoniks - As Live As It Gets feat. Delphow
05. The Busy Twist - LDN Luanda Part III
06. Chance The Rapper - All Night feat. Knox Fortune - Kaytranada Extended Joint
07. Neşe Karaböcek - Yali Yali - Todd Terje Edit
08. Les Vilars - Démission (pour Claire)


JOHNNY BOUNTARD

mercredi 7 décembre 2016

CoupDeProjo: Stereophonk - French Flavoured Tunes



Les CoupDeProjo ce sont des chroniques courtes et chocs sur des trucs qui nous mettent des claques! Toujours en free download ou presque.

Après un premier volume déjà très réussi il y a 2 ans, le label Stereophonk revient en pleines formes et à point nommé pour les fêtes, avec une compilation de 15 titres macérés comme il faut et gorgés de groove, de hip hop et de douceurs jazzy teintés d'un vénérable exotisme. Toute l'équipe est donc réunie autour du gourou graffeur Dj Marrrtin, bon samaritain colorant le monde à coups de bombes aérosols, et patron d'un label qu'il est de notre devoir de soutenir tant les sorties sont de qualité!





On ne va pas vous passer en revue tous les titres, mais simplement vous parler des incontournables qui rendent cette compilation indispensable. Le titre d'ouverture, Hawaï, délice absolu signé Ajax Tow, spécialiste de la reprise iconoclaste taillée dans le groove brut, est une ode à l'évasion, au rêve, au fantasme, nous laissant imaginer la splendide Ursula sortir de l'eau presque chaude, gouttant délicatement sur le sable de Makalawena Beach, la plage du bout du monde, sous le regard coquin de l'inspecteur McGaret armé d'un ukulélé à canon scié. Un titre qui entre directement au panthéon des reprises du thème de James Bond. 

Avec Funkier Than A Mosquito RMX, Ajax Tow, encore lui, s'adjoint les services de Dj Marrtin et de la chanteuse Maéva pour un hommage dynamité au classique de Nina Simone repris en son temps par le couple infernal Ike & Tina. L'histoire ne dit pas lequel des deux B-Boys jouent le rôle du cogneur mais on peut vous dire que ça tabasse niveau percussions. Avec cette comparaison de mauvais goût on prend le contre-pied parfait de ce titre porté par la voix suave et sucrée de Maéva et dopé à une petite dose de LSD qui fait du bien par où elle passe par les deux lascars. Encore un must que le label a bien fait de ressortir de ses archives (il a été enregistré en 2011). Juste avant de remettre notre combo baskets/casquettes pour arpenter le bitume enneigé, on se laisse transporter dans l'espace intersidéral avec le Mystic Voyage de Roy Ayers, réinterprété par le duo Medline-Roni Alkekengi qui s'invite ici sous le patronyme paradisiaque de Dos Angeles. Une version sans concession mais pleine de passion, qui donne envie de suivre le couple dans les recoins les plus reculés de la galaxie, tels les rongeurs du joueur de flûte de Hamelin, équipés pour l'occasion d'une tenue de cosmonaute.

J'entends au loin gueuler les râleurs sur le trottoir "On veut du rap qui claque, du beat fat, du scratch sharp!". Ne vous inquiétez pas mes petits bboys, Stereophonk a pensé à vous ; j'espère que vous êtes bien accroché au béton parce que ça va décoiffer! On démarre avec le mortel Work It Out de Cut&Coffee, bien serré, noir et sans sucre, le meilleur, le genre à tâcher de manière indélébile le granit breton le plus dur, dans le respect de l'environnement évidemment, qu'on avait déjà repéré l'an dernier pour un onceamonth (le recyclage, c'est très développement durable, cqfd)! Bien échauffés? Vous allez alors pouvoir vous briser la nuque et les hanches sur le hit à trois tête de Dj Suspect, Doc TMK et The Real Fake Mc qui sous des gentils airs de jazz-funk addictif te balance un virus incurable dont les symptômes les plus inquiétants sont des mouvements frénétiques et incontrôlables de tes guiboles: danse le Boogaloo Flu! Comme il faut toujours soigner le mal par le mal, on enchaîne avec le remix tonitruant du classique parmi les classiques Set It Off de Big Daddy Kane arrangé à la sauce fracasse-tout-ce-qui-passe par Marrrtin himself. Un grand numéro qui fait appelle à la puissance du Godfather of Soul pour pousser le plaisir à son maximum. Vous êtes encore vivants? Pas de claquage ni petite douleur au mollet? On enchaîne... Deheb nous sert un break electro funk sexy à la Herbie Hancock qui va faire bouger un sacré paquet de paires de fesses! On en voit deux-trois au milieu tenter une danse du robot, pourtant ce Herbooty est tout ce qu'il y a de plus charnel, excessivement sensuel, à tel point qu'on verrait bien ce titre illustrer la vidéo de bodypainting réalisée par Marrrtin...on vous laisse juges!
 


Comme dans une boite de chocolat on prend toujours nos préférés en premier, mais on vous en laisse, et comme Stereophonk est une bonne maison, un artisan qui connaît et aime son métier, les autres titres sont tout aussi délicieux ; on vous laisse le soin de les découvrir! Cette compilation est donc le moyen idéal de s'enivrer à moindre frais et à moindre risque, en apéro, en digestif ou à table: L'abus de musique n'est pas dangereux pour la santé (enfin on espère, parce que vu ce qu'on consomme on risque l'overdose à tout moment!).

Accessoirement, Stereophonk fait aussi des disques noirs payants et c'est la saison des cadeaux, alors pourquoi ne pas offrir à un proche ou à vous-même (on est jamais mieux servi que par soi-même) le nouveau projet free-funk-jazz de Medline, le classique "Par Amour" de Lord Paramour si vous ne l'avez pas encore, ou un des disques de breaks fous signés Funky Bijou aka Deheb et Dj Marrrtin. On vous laisse le choix...

STEREOPHONK