lundi 20 mars 2017

CoupDeProjo : A Band Banned From After School - Buy This Album For Your Kids


Les CoupDeProjo ce sont des chroniques courtes et chocs sur des trucs qui nous mettent des claques! Toujours en free download ou presque.

Parmi les plus grands plaisirs de notre activité bénévole et chronophage qui consiste à creuser le web à la recherche des meilleurs sons à vous offrir il y a ces rencontres incongrues et complètement dues au hasard des clics... Il y a quelques jours on se remet à chercher des sons sur NoiseTrade - qu'on ne visite pas assez souvent, on s'en est rendu compte - en particulier dans la catégorie "jazz" car ça nous démange de relancer les JazzJazzNotJazz. Comme d'habitude - attention, secret de fabrication - on recherche les noms qui sonnent (titres ou artistes) et les pochettes qui claquent. Comment alors ne pas tomber sous le charme de "Saturday Sway" signé Grover, qui n'est pas sans rappeler les riches heures des Ducs de Blue Note... Le son est bon ça ne gâche rien! 



C'est en cliquant encore sur les liens proposés par NoiseTrade qu'on est tombé sur cette page Bandcamp aux allures de sapin de Noël à l'abandon, au fond du jardin en février, et portant le nom qui va bien de Christmas Day. A première vue les visuels plutôt à l'arrache nous rebutent un peu mais qui en y écoutant de plus près, cette délicieuse cover éthérée et ensoleillée du grand Roy Ayers par exemple, la page regorge de merveilles et notamment de celle qui nous intéresse, cet OSNI (Objet Sonore Non Identifié) signé A Band Banned From After School


 
Buy This Album For Your Kids, un drôle de nom pour un drôle d'album qui redonne ses lettres de noblesse au mythe du melting pot américain tant le groupe semble s'être donné comme objectif de réaliser une mayonnaise onctueuse et homogène à l'aide de tous les éléments de la culture pop made in USA, à commencer par ce qui a nourri les esprits en formation d'A Band Banned From After School: les cartoons et programmes de jeunesse du samedi matin. Dans cet album, à écouté avachi dans un canapé, se télescopent les images et sons de l'enfance du trio newyorkais dans des vapeurs de nostalgie d'un temps qui non seulement leur semble révolu mais aussi extrêmement lointain. C'est donc avec un plaisir coupable mais non dissimulé qu'on se plonge dans la période dingue (dong) d'Hanna Barbera, le show des Muppets, les pubs criardes pour les céréales multicolores aux allures de cachetons de LSD flottant dans un lait halluciné, en passant par les frasques du monstre gentil Barracuda/Mister T. au cœur aussi fragile que sont lourds ses colliers d'or... Le tout baigné dans la musique de la discothèque des parents - certainement partis au mall ou faire un footing - jouée à fond la caisse sur la sono poussiéreuse du salon sur laquelle les disques - parfois géniaux, parfois craignos - saute sous les coups de butoir d'un diamant usé. Si vous vous inquiétez des bêtises que pourraient faire les gosses laissés sous la seule surveillance du poste de télévision, rassurez-vous ; la brigade de répression des mœurs veille depuis les bureaux de la CIA et diffuse des messages de propagande anti-drogue... sans doute un peu trop descriptifs pour être innocents!  

Difficile pour un européen non averti (pour moi en tout cas) d'identifier toutes les références utilisés par ces trois mystérieux lascars - Meadowlark Irving, Bambo et Willy The Wino - à la bio aussi chaotique qu'improbable, qui semblent avoir parfaitement digéré leur surexposition aux rayons cathodiques de la petite lucarne codée en NTSC. Maniaques de la zappette, fétichistes du magnétoscope et génies du découpage et du collage, ces sales gosses doués nous prouvent que l'école buissonnière (A Band Banned From After School) n'a pas que des inconvénients... surtout si ceux qui sèchent ont une créativité débordante!  L'indéniable talent de ces frères pétards téléphages nous fait inévitablement penser, par les artifices vocaux dont ils usent, aux aventures du grand Quasimoto-Madlib, alors qu'on se demande bien à quoi pourrait ressembler un tel projet en version française... il y a un truc à faire non pour la génération Dorothée/Goldorak non?

CHRISTMAS DAY

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire